Parchemin de l’invité d’honneur

Text original du site web de FBM: https://www.buchmesse.de/en/highlights/guest-honour/canada 

À la fin de la Foire du livre de Francfort en 2019, Margit Walsø, directrice de NORLA (Norwegian Literature Abroad), a remis le parchemin de l’invité d’honneur (GuestScroll – une marque artistique conçue spécialement pour la Foire du livre de Francfort) à Caroline Fortin, présidente du comité organisateur de l’invité d’honneur du Canada.  

La présentation traditionnelle du GuestScroll dans le pavillon du pays invité d’honneur vise à établir un lien symbolique et littéraire entre les pays invités.  

Chaque année, le parchemin passe d’un pays à l’honneur au suivantavec l’addition d’une contribution littéraire du prochain pays invité la marqudu Canada est inscrite sur le parchemin avec un poème original de Georgette LeBlanc, poète officielle du Parlement canadien 2018-2019Les vers qui forment le poème sont issus d’un nombre d’œuvres représentant le talent littéraire canadien. 

Parchemin de l’invité d’honneur Canada 2020/2021

J’sonsi
De parenté à parenté à parentéii
All my relations

C’est ici le lieu du poème
Et nos yeux sont remplis de paysages vivantsiii
We should know, we are the dreamers.iv
X, we are responsible
For Beauty.v

Je prends la glace par les hanchesvi
Je sais ce que je fais malgré ma jeunessevii
His mother talks in picturesviii
Language, too, is a natural phenomenon.ix

Ej parle le pissenlit, le corbeau, et une miette de goémonx
Creative activity of all kinds becomes possible
Energy is no longer suppressedxi
Il y a toujours une vie à faire
ou à refairexii
De parenté à parenté à parenté

i Pascal Poirier, p. 56.   

ii Georgette LeBlanc, épigraphe  

iii Raymond Guy LeBlanc, p. 11.  

iv Rita Joe, p. 48.   

v George Elliott Clarke, p. 265.    

vi Marie-Andrée Gill, p. 61.     

vii Lex Vienneau, p. 32.  

viii Alan Syliboy, p. 12  

ix Jan Zwicky, p. 29.  

x Georgette LeBlanc, p. 55.  

xi Margaret Atwood, p. 38.  

xii Rodney Saint-Éloi, p. 10. 

Traductions officielles

J’sonsi
De parenté à parenté à parentéii
Toutes mes parentés

C’est ici le lieu du poème
Et nos yeux sont remplis de paysages vivantsiii
Nous le savons déjà, nous sommes les rêveurs.iv
X, nous sommes responsables
De la Beauté.v

Je prends la glace par les hanchesvi
Je sais ce que je fais malgré ma jeunessevii
Sa mère parle en imagesviii
La langue est aussi un phénomène naturel.ix

Ej parle le pissenlit, le corbeau, et une miette de goémonx
La création devient possible, la création de toutes sortes
L’énergie n’est plus répriméexi
Il y a toujours une vie à faire
ou à refairexii
De parenté à parenté à parenté

Traduction en français par Georgette LeBlanc  

I am, are*i
From relation to relation to relationii
All my relations

Here is the place of the poem
And our eyes are awash with the livingiii
We should know, we are the dreamers.iv
X, we are responsible
For Beauty.v

I take ice by the thighsvi
I know what I am doing, regardless of my youthvii
His mother talks in picturesviii
Language, too, is a natural phenomenon.ix

I speak dandelion, crow, some seaweedx
Creative activity of all kinds becomes possible
Energy is no longer suppressedxi
There is always a life to create
or recreatexii
From relation to relation to relation

 

*loosely translated from the Acadian
j’sons », the collective « I ».
The singular pronoun is,
exists and creates in its
individuality and plurality
synchronistically

English translation by Georgette LeBlanc

 

Ich bin, sind i
Von Verwandten zu Verwandten zu Verwandtenii
All my relations, alle verbunden

Hier ist der Ort des Gedichts
Unsere Augen erfüllt von lebendigen Landschafteniii
Wir sollten es wissen, wir sind die Träumendeniv
X, wir sind verantwortlich
Für Schönheitv

Ich packe das Eis bei den Hüftenvi
Ich weiß, was ich tue, trotz meiner Jugendvii
Seine Mutter spricht in Bildernviii
Auch Sprache ist ein Naturphänomenix

Ich kann nur Löwenzahn, Rabe und ein paar Brocken Algex
Kreative Aktivität aller Art wird möglich
Energie wird nicht länger unterdrücktxi
Man kann immer etwas aus seinem
Leben machen Etwas Altes oder Neuesxii
Von Verwandten zu Verwandten zu Verwandten

Deutsche Übersetzung von Sonja Finck


Références

Margaret Atwood  1972  Survival  Anansi 
George Elliot Clarke  1990  Whylah Falls  Polestar 
Rita Joe  1999  We Are the Dreamers  Breton Books 
Marie-Andrée Gill  2015  Frayer  La Peuplade 
Raymond Guy LeBlanc  2012  Cri de terre  Éditions Perce-Neige 
Georgette LeBlanc  2007 

2010 

Alma 

Almédé 

Éditions Perce-Neige 
Pascal Poirier  1928  Le parler franco-acadien et ses origines  Imprimerie franciscaine missionnaire 
Rodney Saint-Éloi  2015  Je suis la fille du baobab brûlé  Mémoire d’encrier 
Alan Syliboy  2016  The Thundermaker  Nimbus 
Lex Vienneau  2019  Roadkill  Éditions Perce-Neige 
Jan Zwicky  2003  Wisdom & Metaphor  Gaspereau Press 

Dossiers de presse : https://canadafbm2021.com/fr/medias/